Learn to Write

Note: Be indulgent, I begin to write my articles in the English(Shakespeare’s style), do not hesitate to contact me to be corrected

This article may help you to know the different steps which help you to write correctly a text.

apprendre_rediger

1 – Goal and target audience

In the first time, you need to define your goal and the readers that you are targeting. Ask you the questions:

  • For who is this text.

  • What the reader must memorise of the text.

2 – Continous work

  • To write a text or an article, you should group and structure the information which helps

  • After you have all the pieces of information, organised them. You can do a Mind mapping or answer the questions (What, Who, When, Where, Why, How)

  • After the second step, keep the useful information to reach your goal: What the reader must memorise

3 – Structure of the text

  • When you have finished to collect all the data, establish a plan according to the goal of the text: Compliance, explain, inform,…

  • take back your information and group them according to the plan.

4 – First version

     For each text that you write, do the first draft. Read again this to do some precisions or corrections

5 – Editorial

Finalise your text with a meticulous reading to be clear and focused on the ideas you want to share

  • Do small sentences

  • Use a comprehensible vocabulary for the reader

  • Do one paragraph for each idea

  • Verify the spelling, conjugation, punctuation

6 – Presentation of the text

     After you have writing the text and after some reading, do the layout sober and clear to facilitate reading

7 – review and correction

     When you think that your text is finalised and write correctly, do a reading like a reader to verify if the think straight, the information correctly writing. And the last reading to verify all the mistakes.

     If your text has a particular importance don’t hesitate to do a reading by the other people.

 

Apprendre à rédiger

Cet article va vous permettre de connaitre les différentes étapes qui vous permettrons de bien rédiger un texte.

apprendre_rediger

1. Objectif et public cible

Dans un premier temps, il faut que vous définissiez votre Objectif et les lecteurs que vous ciblez. En vous posant les questions :
  • A qui je m’adresse avec ce texte
  • que dois retenir le lecteur du texte
2. Travail du contenu
  • Pour écrire un texte ou un article, vous devez regrouper et structurer les informations qui vont vous permettre de rédiger votre texte.
  • Une fois que vous avez toutes vos informations, organisez-les. Vous pouvez faire une Carte Mentale (MindMapping)  ou répondres aux questions (Quoi ? Qui ? Quand ? Où ? Pourquoi ? Comment ? Combien ?).
  • Une fois la deuxième étape réalisée, garder les informations utiles pour atteindre votre objectif : que dois retenir le lecteur

 

3. Structurer votre texte
  • Une fois que vous avez collectez toutes vos données, constituer un plan pour selon l’objectif de votre texte : Convaincre, Expliquer, Informer,….)
  • Reprenez vos informations et regroupez-les selon votre plan.
4. Première version :
      Pour chaque texte que vous rédigez, effectuer un premier brouillon. Ensuite reprenez la lecture de celui-ci afin d’effectuer des précisions ou des corrections.
5. Rédaction
     Finaliser votre texte en réalisant une lecture minutieuse afin d’être sur d’être clair et précis sur les idées que vous voulez partager.
     – Faites des phrases courtes ;
     – Utilisez un vocabulaire compréhensible pour le lecteur cible ;
     – Faites des paragraphes pour chaque idée ;
     – Vérifier l’orthographe, la conjugaison et la ponctuation ;

6. Présentation du texte

     Une fois votre texte rédigé, et après plusieurs relecture, réalisez une mise en page sobre et claire afin de faciliter la lecture et la mémorisation
7. Relecture et correction
     Une fois que votre texte vous semble complet et bien rédigez, réaliser une relecture en vous positionnant en tant que lecteur pour vérifier que les idées sont claires, les informations sont bien formulées. Et une dernière lecture pour éliminer toutes les fautes grammaticales ou d’orthographiques restantes.
     Si votre texte à une importance particulière, n’hésitez pas à vous faire relire/corriger par une autre personne.

Comment améliorer ses compétences orales

Cet article va vous aider à améliorer vos compétences afin de réaliser des conférences devant un public.
Afin que vos idées soit comprises et qu’elles captives votre public, il est nécessaire d’être à l’aise dans l’exercice.
 

Inspirez votre public.

public_debout

Parler devant un public est quelque chose que l’on peut apprendre. Au plus vous allez pratiquer en public, plus vos compétences vont augmentés et plus vous y prendrez goût.

1 – Vitesse du discours

vitesse_lectureRien ne sert de courir et de réaliser un marathon pour réaliser votre discours. Plu votre discours sera rapide, plus cela montrera votre nervosité. Vous pouvez avoir le meilleur des discours écrit, si lors de votre élocution il n’est pas compris car trop vite exprimé vous ne capterez pas votre public et les messages ne seront compris ou retenus.
Il est nécessaire de parler à un rythme légèrement plus lent que lors d’une conversation normale. N’oubliez pas que lorsque vous avez une montée de stress votre discours est plus rapide.

2 – Faites des petits silences

Afin de faire prendre conscience à votre public de votre discours, n’hésitez pas à réaliser quelques pauses de quelques secondes pour re-mobiliser votre auditoire. Quand vous chut_discoursbrisez le discours cous coupez également l’écoute de l’interlocuteur.
Quand vous faites une coupure au bon moment, cela permet de re-mobiliser la concentration de votre public.

3 – Ne pas lire un texte

La lecture d’un texte ou d’un discours ne permet pas de mettre de la passion dans lecture_inspirantevotre voix. Votre public est venu pour voir une personne compétente et passionnée par son sujet qu’elle souhaite partager et transmettre.

4 – Conter votre discours

Afin de retenir une idée ou une explication, beaucoup de conférencier utilisent des histoires afin de rendre leur discours plus réaliste et rapprochant de la réalité. conter_discoursPlus l’histoire sera claire et simple voir humoristique, plus vous aurez de chance qu’elle soit retenue et que l’idée soit assimilée.

5 – Les métaphores

Utiliser les métaphores, c’est faire passer son message dans un format facile à retenir. Quand vous voulez qu’une idée soit retenue, cherchez une image, un objet que vous pouvez comparer. Bien sur celui-ci doit être connu de votre public.

6 – S’écouter

S’écouter parler est un facteur important de progression et permet de se corriger quand l’on constate que l’on ne s’est pas bien exprimé. Commencez par faire l’exercice lors de s_ecoutervos conversations quotidienne et ensuite lors de vos réunions et ainsi de suite jusque lors de vos discours.
Maitriser son écoute vous permettra de vous améliorer significativement devant votre public.

7 – Posture stable

posture_discours
Lors de votre discours restez static sur vos jambes et faites parler vos bras. Lorsque vos vous déplacer cela doit être intentionnel et pas pour faire passer un message. Si vous marchez et bougez constamment votre discours sera estompé et le message passera moins. De temps en temps si votre discours est long, déplacer vous pour re donner de l’attention au public.

8 – Tenir le timing

Il est important de respecter le temps qui vous est alloué pour votre élocution. Ne pas prendre plus ni moins de temps. Ajuster votre discours selon le créneau qui vous est confié.
tenir_timing

Règles de la réussite pour atteindre le succès

reussite

1- Confiance en soi

La première règle permettant d’avoir de la réussite c’est d’avoir confiance en soi. Il faut croire en vos capacités. blog_confianceVous avez du talent et il faut y croire. Chacun dans son domaine est extra ordinaire. Il faut se faire confiance pour pouvoir y croire et déclencher les premiers prémisses de la réussite.

2- transgresser les règles

Pour pouvoir réussir, il ne faut pas avoir peur d’être différents des autres ou de faire différent des autres. Il ne faut pas rentrer dans le moule comme de très nombreuses personnes qui ne font que finalement Métro – Boulot – Dodo.regles
Réaliser votre chemin à vous vers quoi vous souhaitez aller.

3 – pas peur d’échouer

Comme toutes les personnes qui se lancent dans une activité ou un produit prennent des risques. C’est la vie, mais il ne faut pas avoir peur d’échouer. peur_echouerC’est ce qui permet d’apprendre et de progresser en apprenant de nos erreurs.
On n’échoue pas toujours, mais un échec permet de progresser.

4 – Ignorer les médisants

Il faut croire en soi et ne pas tenir compte des personnes autour de vous qui sont des parasites car ils ne vous apportent rien mise à part des critiques non constructives. medisanceVous pouvez avoir des relations qui vous aide en vous donnant des conseils constructifs vous permettant d’avancer. Donc entourer de personnes positives qui vous soutiennent et qui vous apportent des bons conseils.

5 – travailler dur à la réalisation de vos rêves

travailler_durRien de tombe du ciel sans rien faire. Pour réussir, il faut travailler. C’est en prenant du temps à travailler sur vos rêves que vous aller réussir.

Soft Skills (Compétences Humaines)

De nos jours, les compétences techniques ne suffissent plus pour se démarquer dsoft_skillses collaborateurs et éventuellement d’autres candidats à un poste.
Il est maintenant utile dans posséder des qualités non professionnelles de savoir-être : Softs skills.
Voici quelques savoir-être qu’ils faut posséder (liste non exhaustive) : Créativité, prise de recul, gestion du stress, confiance, empathie.
quelques Softs skills détaillés :

Efficacité : 

le sens de l’efficacité est essentiel si vous souhaitez pour vous, votre équipe, votre département ne pas couler avec toutes les activités que vous devez réaliser.
Cela permet de garder votre feuille de route dans toutes les situations. Cela demande de bien gérer le stress dans toutes les situations, de gérer les priorités et le stress.

Communication : 

Quelle soit de la forme écrite ou orale, la communication demande de posséder un ensemble de savoir faire à adapter selon les situations. Elle peut être  selon la situation ferme, conciliante, claire, assurée, imagée, drôle,….
Une bonne communication permet d’obtenir de la visibilité, confiance, et reconnaissance dans votre équipe.
Pour avoir une bonne communication :
– Etablir le contact ;
– Rédiger des messages adaptés ;
– Adapter le discours à la situation et aux personnes ;
– Partager l’information au bon moment et aux bonnes personnes ;

Adaptation & Flexibilité :

De nos jours avoir le sens de l’adaptation et être flexible est un atout essentiel dans notre société en changement constant et rapide. Pour les personnes qui n’ont pas la capacité de s’adapter aux événements auront du mal à s’intégrer et à évoluer dans l’entreprise.

Le Collectif :

Actuellement, ceux sont les personnes qui développe le collectif qui auront le plus de chance d’évoluer dans l’entreprise. Il est nécessaire de privilégier l’esprit d’équipe à l’individualisme pour faire évoluer le groupe vers le haut.

Bon compte-rendu de réunion

Les comptes-rendus de réunion aident dans la communication de projet. Ils permettent de synthétiser et échanger les différents points échangés lors d’une réunion.
Il peut également lister permettre de lister toutes les actions et leur date d’échéance. Pour compte-rendu-reunionles absents, cela leur permet de ne pas perdre d’informations importantes.

1 – Tout de suite après la réunion.

Ne pas procrastiner. Ne pas attendre avant de rédiger le compte rendu. Les idées sont encore toutes fraiche dans votre tête. Ne pas hésiter à demander une relecture à un participant pour ne pas oublier de points importants et pour bien être compris.

2 – Un RIDA

Ne pas hésiter à utiliser un RIDA afin de lister et suivre les actions.
Au début de la réunion et durat la réunion, parcourir les actions en cours et mettre à jour leur statut peut-être un bon moyen de suivre et orienter la réunion.

3 – Les Nouvelles Actions

A l’issue de chaque réunion, bien préciser, toutes les nouvelles actions, qui doit les réaliser et pour quand. Afin qu’elles puissent être reprise dans le Compte-rendu.

4 – Garder les notes !

En cas de prise de note sur un tableau blanc et un paper board, ne pas hésiter à garder le support ou à photographier le document pour écrire le compte rendu.

5 – Avoir un modèle

Utiliser toujours le même modèle de document pour vos compte-rendu afin de mettre en place une habitude et une facilité de lecture pour vos lecteurs habituels.

6 – Les décisions

Il est important de faire ressortir les décisions qui sont prises pour attirer l’attention du lecteur.

PMO au coeur de la stratégie de l’entreprise

Le PMO en rôle Stratégique
logo_pmo
Le PMO (Project Management Office) est un service/collaborateur qui assiste les direction dans les projets d’évolution et de transformation. Le PMO permet de centraliser et gérer le portefeuille de projet.
Dans une société, la Direction générale donne une vision stratégique pour l’entreprise. Avec cette vision stratégique, chaque direction décline cette vision en objectifs. Ceux-ci peuvent être réalisé à court terme ou sur plusieurs années. Selon le secteur d’activité de l’entreprise, le plan est défini à 3 ans, 5 ans, 7 ans ou plus. Par exemple un plan de transformation d’un système d’information peut être défini sur 5 ans. Ce plan peut et doit vivre selon la santé de la société, l’évolution de l’environnement extérieure de l’entreprise,…
Une fois que les objectifs sont définis, ils sont déclinés en projets afin de constituer un(des) portefeuille(s) de projets. C’est cette liste le projet qui doit être géré et suivi pour rendre compte de l’avancement des objectifs définis.
Dans la majorité des cas, les projets de transformation sont dit transverses, ce qui signifie que pour faire aboutir les projets dans les meilleures conditions, il faut synchroniser et communiquer entre les différents acteurs du projet.
C’est la cellule PMO qui a une vue d’ensemble des portefeuilles projets pou rles liés à la vision stratégique de l’entreprise.
Le PMO au sein de la gouvernance de l’entreprise et du pilotage des projets
Il est nécessaire d’identifier les types d’informations que doit recevoir le PMO pour réaliser son état d’avancement.
     Pour cela, l’on peut s’équiper d’outils de gestion de projets qui permettent de lister les activités sur les projets ainsi que l’avancement par activités et pour le projet. Pour les sociétés dans lesquelles la gestion de projets n’est pas implémentée, une revue des projets avec un statut d’avancement et une tendance ressentie sur le projet pourra suffir. Le besoin d’avoir plus de détails pourra être mis en place dans un second temps.
Le PMO doit être au coeur de la direction afin de prendre en compte les arbitrages, blocages politiques qui peuvent se présenter dans l’entreprise.
Dans le cadre du lancement de projet, les chefs de projets reçoivent un kit de démarrage qui une fois rempli lui permettra de définir le périmètre du projet ainsi que les questions qu’il doit se poser afin d’être en adéquation avec les objectifs de l’entreprise. Par exemple en terme de Sécurité, d’informatique et liberté pour que les projets soient mis en place avec les bons niveaux de sécurité et de contrôle de données. Cela évitera de s’apercevoir tardivement ou après démarrage que certains points n’ont pas été pris en compte dans le projet.
La cellule PMO doit être polyvalent afin :
– Avoir une vision globale des projets
– Savoir récupérer les bonnes informations, statuts, alertes sur les projets
– Mettre à niveau le kit de démarrage des projets par rapports aux retours des Chef de projets ou selon les objectifs de la société
– Assister les Chefs de Projets sur le lancement et les retours à effectuer sur les projets

Open Space

Il y a quelques années, les sociétés High-Tech avaient abattues les murs dans les bureaux, et maintenant commence à remonter les cloisons.
Le travail en Open Space montre ses limites : Bruit, Promiscuité, manque d’intimité. Les grandes sociétés de la Silicon Valley commence à découper leopen-spaces espaces de travail.
Afin de facilité les échanges et le travail en petits groupes, les sociétés commencent à créer des zones d’intimités temporaires pour pouvoir réunir plusieurs collaborateurs devant échanger sur un sujet, sans déranger leurs collègues habituels.
Au delà du bruit de fond, qui serait responsable de la baisse de productivité, il y a également le facteur de l’intimité qui rentre en compte. Cela provoque un manque de concentration chez le collaborateur, continuellement perturbé par le bruit qui l’entour qui le rend distrait et déclenche une perte de motivation.
Finalement pour garder sa concentration et son efficience, le salarié fini par s’isoler soit en mettant un casque sur ses oreilles, en prenant un espace d’isolement, augmentant ses pauses café ou cigarette, pour les plus avantagé et qui le peuvent, ils favorisent le télétravail.