Apprendre du vocabulaire

Il vous est surement déjà arrivé de rencontrer ou de voir des personnes qui on une capacité de mémorisation étonnante. Elles sont capables en peut de temps restituer des informations qu’elles ont vues ou entendues quelques minutes ou quelques heures auparavant.memoriser_vocabulaire_2
Je vais vous expliquer quelques astuces qui vont vous permettre d’accroitre votre capacité à mémoriser et restituer ce que vous voyez ou entendez.
N’importe qui avec du travail, peut mémoriser du vocabulaire. Vous avez les outils nécessaires pour cela : vous, votre cerveau, votre motivation, votre capacité à faire travailler votre mémoire. Le principal est de savoir comment.
Lorsque que l’on souhaite acquérir du nouveau vocabulaire, il est nécessaire de :
– Comprendre : il faut chercher à comprendre le vocabulaire que l’on essaye d’apprendre, sa signification, son étymologie, dans quel contexte l’utiliser
– Orthographe : bien analyser comment s’écrit le mot, préfixe, suffixe, radical, ordre des lettres
– Prononciation des mots : Bien prononcer des mots peut être très important sur certains mots et dans certaines langues. On peut ne pas ou mal être compris si le mot n’est pas bien prononcé.
– Utilisation du mot : lorsque l’on connait le mot que l’on sait l’écrire, il est nécessaire de connaître dans quel contexte celui-ci peut être utilisé
Méthode :
Afin de mémoriser un mot (dans une langue par exemple) : Il faut l’apprendre une première fois de la manière qui vous convient le mieux :
– Répétitions plusieurs fois
– Association mots avec une images
– Association mot avec des sons
Une fois qu’il est appris pour la première fois, et afin de ne pas l’oublier dans le temps, il est nécessaire de réviser régulièrement celui-ci afin de ne pas l’oublier. Vous pouvez le réviser le lendemain pour vérifier que vous ne l’avez pas oublié si c’est le cas, le revoir, ensuite le revoir au bout de 3 jours, puis 1 semaines, puis 1 mois,….
Cette révision permet à votre cerveau de placer le mot dans votre mémoire à long terme qui vous permettre de vous en souvenir sur le long terme. Et si vous avez l’occasion de l’utiliser dans vos conversation la mémorisation sera plus rapide.
Selon les individus, il y a des mots ou des expressions qui sont plus difficiles à retenir. Pour cela il y a d’autres techniques :
– Illustrations mentales : Les personnes qui ont une grande faculté de mémorisation, utilise l’association des mots/images. Plus vous utilisez des images marquantes, saugrenues, fantastiques, improbables, plus vous aller  mémoriser.
Pour créer votre association mots/images, il faut que la représentation que vous en faite soit exagérée. Ne pas hésiter à grossir les contours de l’images pour lui donner de l’importance, mettez votre image en mouvement. Mettez en scène votre mot dans un contexte inhabituel pour qu’il puisse ressortir dans votre cerveau.

Soft Skills (Compétences Humaines)

De nos jours, les compétences techniques ne suffissent plus pour se démarquer dsoft_skillses collaborateurs et éventuellement d’autres candidats à un poste.
Il est maintenant utile dans posséder des qualités non professionnelles de savoir-être : Softs skills.
Voici quelques savoir-être qu’ils faut posséder (liste non exhaustive) : Créativité, prise de recul, gestion du stress, confiance, empathie.
quelques Softs skills détaillés :

Efficacité : 

le sens de l’efficacité est essentiel si vous souhaitez pour vous, votre équipe, votre département ne pas couler avec toutes les activités que vous devez réaliser.
Cela permet de garder votre feuille de route dans toutes les situations. Cela demande de bien gérer le stress dans toutes les situations, de gérer les priorités et le stress.

Communication : 

Quelle soit de la forme écrite ou orale, la communication demande de posséder un ensemble de savoir faire à adapter selon les situations. Elle peut être  selon la situation ferme, conciliante, claire, assurée, imagée, drôle,….
Une bonne communication permet d’obtenir de la visibilité, confiance, et reconnaissance dans votre équipe.
Pour avoir une bonne communication :
– Etablir le contact ;
– Rédiger des messages adaptés ;
– Adapter le discours à la situation et aux personnes ;
– Partager l’information au bon moment et aux bonnes personnes ;

Adaptation & Flexibilité :

De nos jours avoir le sens de l’adaptation et être flexible est un atout essentiel dans notre société en changement constant et rapide. Pour les personnes qui n’ont pas la capacité de s’adapter aux événements auront du mal à s’intégrer et à évoluer dans l’entreprise.

Le Collectif :

Actuellement, ceux sont les personnes qui développe le collectif qui auront le plus de chance d’évoluer dans l’entreprise. Il est nécessaire de privilégier l’esprit d’équipe à l’individualisme pour faire évoluer le groupe vers le haut.

Bon compte-rendu de réunion

Les comptes-rendus de réunion aident dans la communication de projet. Ils permettent de synthétiser et échanger les différents points échangés lors d’une réunion.
Il peut également lister permettre de lister toutes les actions et leur date d’échéance. Pour compte-rendu-reunionles absents, cela leur permet de ne pas perdre d’informations importantes.

1 – Tout de suite après la réunion.

Ne pas procrastiner. Ne pas attendre avant de rédiger le compte rendu. Les idées sont encore toutes fraiche dans votre tête. Ne pas hésiter à demander une relecture à un participant pour ne pas oublier de points importants et pour bien être compris.

2 – Un RIDA

Ne pas hésiter à utiliser un RIDA afin de lister et suivre les actions.
Au début de la réunion et durat la réunion, parcourir les actions en cours et mettre à jour leur statut peut-être un bon moyen de suivre et orienter la réunion.

3 – Les Nouvelles Actions

A l’issue de chaque réunion, bien préciser, toutes les nouvelles actions, qui doit les réaliser et pour quand. Afin qu’elles puissent être reprise dans le Compte-rendu.

4 – Garder les notes !

En cas de prise de note sur un tableau blanc et un paper board, ne pas hésiter à garder le support ou à photographier le document pour écrire le compte rendu.

5 – Avoir un modèle

Utiliser toujours le même modèle de document pour vos compte-rendu afin de mettre en place une habitude et une facilité de lecture pour vos lecteurs habituels.

6 – Les décisions

Il est important de faire ressortir les décisions qui sont prises pour attirer l’attention du lecteur.

PMO au coeur de la stratégie de l’entreprise

Le PMO en rôle Stratégique
logo_pmo
Le PMO (Project Management Office) est un service/collaborateur qui assiste les direction dans les projets d’évolution et de transformation. Le PMO permet de centraliser et gérer le portefeuille de projet.
Dans une société, la Direction générale donne une vision stratégique pour l’entreprise. Avec cette vision stratégique, chaque direction décline cette vision en objectifs. Ceux-ci peuvent être réalisé à court terme ou sur plusieurs années. Selon le secteur d’activité de l’entreprise, le plan est défini à 3 ans, 5 ans, 7 ans ou plus. Par exemple un plan de transformation d’un système d’information peut être défini sur 5 ans. Ce plan peut et doit vivre selon la santé de la société, l’évolution de l’environnement extérieure de l’entreprise,…
Une fois que les objectifs sont définis, ils sont déclinés en projets afin de constituer un(des) portefeuille(s) de projets. C’est cette liste le projet qui doit être géré et suivi pour rendre compte de l’avancement des objectifs définis.
Dans la majorité des cas, les projets de transformation sont dit transverses, ce qui signifie que pour faire aboutir les projets dans les meilleures conditions, il faut synchroniser et communiquer entre les différents acteurs du projet.
C’est la cellule PMO qui a une vue d’ensemble des portefeuilles projets pou rles liés à la vision stratégique de l’entreprise.
Le PMO au sein de la gouvernance de l’entreprise et du pilotage des projets
Il est nécessaire d’identifier les types d’informations que doit recevoir le PMO pour réaliser son état d’avancement.
     Pour cela, l’on peut s’équiper d’outils de gestion de projets qui permettent de lister les activités sur les projets ainsi que l’avancement par activités et pour le projet. Pour les sociétés dans lesquelles la gestion de projets n’est pas implémentée, une revue des projets avec un statut d’avancement et une tendance ressentie sur le projet pourra suffir. Le besoin d’avoir plus de détails pourra être mis en place dans un second temps.
Le PMO doit être au coeur de la direction afin de prendre en compte les arbitrages, blocages politiques qui peuvent se présenter dans l’entreprise.
Dans le cadre du lancement de projet, les chefs de projets reçoivent un kit de démarrage qui une fois rempli lui permettra de définir le périmètre du projet ainsi que les questions qu’il doit se poser afin d’être en adéquation avec les objectifs de l’entreprise. Par exemple en terme de Sécurité, d’informatique et liberté pour que les projets soient mis en place avec les bons niveaux de sécurité et de contrôle de données. Cela évitera de s’apercevoir tardivement ou après démarrage que certains points n’ont pas été pris en compte dans le projet.
La cellule PMO doit être polyvalent afin :
– Avoir une vision globale des projets
– Savoir récupérer les bonnes informations, statuts, alertes sur les projets
– Mettre à niveau le kit de démarrage des projets par rapports aux retours des Chef de projets ou selon les objectifs de la société
– Assister les Chefs de Projets sur le lancement et les retours à effectuer sur les projets

Open Space

Il y a quelques années, les sociétés High-Tech avaient abattues les murs dans les bureaux, et maintenant commence à remonter les cloisons.
Le travail en Open Space montre ses limites : Bruit, Promiscuité, manque d’intimité. Les grandes sociétés de la Silicon Valley commence à découper leopen-spaces espaces de travail.
Afin de facilité les échanges et le travail en petits groupes, les sociétés commencent à créer des zones d’intimités temporaires pour pouvoir réunir plusieurs collaborateurs devant échanger sur un sujet, sans déranger leurs collègues habituels.
Au delà du bruit de fond, qui serait responsable de la baisse de productivité, il y a également le facteur de l’intimité qui rentre en compte. Cela provoque un manque de concentration chez le collaborateur, continuellement perturbé par le bruit qui l’entour qui le rend distrait et déclenche une perte de motivation.
Finalement pour garder sa concentration et son efficience, le salarié fini par s’isoler soit en mettant un casque sur ses oreilles, en prenant un espace d’isolement, augmentant ses pauses café ou cigarette, pour les plus avantagé et qui le peuvent, ils favorisent le télétravail.

Lean Managment

Le lean Management consiste à diminuer toutes les activités ou tâches sans valeur ajoutées. Cette technique permet dans une organisation d’améliorer la production pour une meilleure productivité.
lean_management
Les principaux objectifs de la méthode sont :
– Augmenter la productivité
– Réduire les cycles de production
– Optimiser la qualité
La méthode repose beaucoup sur le facteur humain. Il est nécessaire que tout le monde est un état d’esprit orienté diminution des pertes de temps et du gaspillage. L’application efficace de la méthode passe par une grande motivation et une bonne attitude.
Le Lean Management passe par l’étude de tous les flux, de l’organisation et des activités sans valeur ajoutée afin d’optimiser le rendement.
Cette méthode est un mode de gestion et une philosophie qui se base sur le développement du facteur humain.
Positionner les collaborateurs au centre des activités et de le faire participer aux processus de décision. Il est nécessaire de former les acteurs à l’application des méthodes de gaspillages : les 5 S
Avec le temps, il faut capitaliser sur les connaissances acquises, pour cultiver et entretenir l’état d’esprit. Il faut ensuite promouvoir les bonnes pratiques et l’amélioration continue des méthodes mises en places.
La méthode doit être mise en place comme un projet à moyen terme et qui devra évoluer avec le temps et les méthodes d’organisation du travaille en équipe en mettant en lumière les collaborateurs

Trois amis en quête de sagesse

Un livre écrit par 3 auteurs (Psychiatre, Philosophe et Bouddhiste. Les chapitres parcours la vision des auteurs sur les sujets : Aspiration, l’égo, émotions, écoute, le corps humain, la souffrance, la cohérence, l’altruisme, la simplicité, culpabilité, le pardon et la liberté. C’est au travers des différents discours de chaque auteur que les avis et opinions sur les différents thèmes sont donnés. A la fin de chaque chapitre, un résumé des recommandations est mis en avant. C’est au cours d’un séjour commun qu’ils ont enregistrés et écrit le livre.

Trois amis en quête de sagesse

Étant donné la quantité de sujet aborder, une lecture à plusieurs reprise permet d’assimiler et réfléchir sur les discours tenus par les trois amis. L’écriture est simple et abordable pour une compréhension par tous. Elle est accompagné de quelques références à des grands Hommes.

Tous au long de la lecture, chaque acteur se confie et expose ses idées, réflexions, inquiétudes, réponses.

 

A lire et relire

Les 5 S

Très utilisé au Japon depuis de nombreuses années, la méthode d’organisation des 5S est orienté sur l’organisation de l’espace de travail.
Son nom vient des 5 étapes qui la constitue et qui commence par un S en Japonnais : Seiri : Eliminer – Seiton : Ranger – Seiso : Nettoyer – Seiketsu : Standardiser – Shitksu : être rigoureux
Cette méthode n’est par intuitive et demande de l’attention et de la rigueur pour la mettre en place et la maintenir.
Éliminer (Seiri)
En tant qu’être humain, nous avons tous tendance à stocker de nombreuses choses poubelle(objets, papier,…) que l’on pense qu’elles seront utiles un jour ou l’autre car on en aura besoin.
La première des chose à faire est de se débarraser des choses inutiles ou que l’on ne s’en ai pas servi pendant plusieurs semaines.
Pour constater que les choses sont inutiles, l’on peut les mettre dans un endroit ou on les stockera ou les dater lors de leur dernière utilisation, pour constater depuis combien de temps vous ne vous en êtes pas servi. Si au bout de quelques semaines, la date n’est pas changée, il est temps de s’en débarrasser.
Ranger (Seiton)
Pour mieux s’organiser, il est nécessaire de procéder à un rangement de votre zone de rangementtravail pour placer les objets en fonction de leur fréquence d’utilisation. Le plus proche étant les objets utilisés régulièrement, les objets faiblement utilisés pourront être rangés dans les armoires pour ne pas polluer l’espace de travail et prendre la poussière.
Nettoyer (Seiso)
nettoyerPas grand chose à expliquer sur cette action que d’avoir un espace de travail propre et sans poussière.
Standardiser (Seiketsu)
Afin de garder une harmonie et une bonne organisation, il est nécessaire de définir l’emplacement des objets et de marquer l’standardiseremplacement afin de retrouver l’emplacement et identifier les éléments manquants. Il peut être utile dans certains cas de formaliser et partager cette méthode de rangement pour que tous les acteurs puissent y contribuer et garder cette harmonie.
 
Être rigoureux (Shitsuke)
Enfin, c’est par la rigueur que l’on va permettre de garder une cohérence dans cette méthode. Il est probable qu’avec le temps il est nécessaire adapter l’organisation et les rangements et dans ce cas, il est nécessaire de mettre à jour et communiquer ceux-ci.

Une réunion commence à l’heure !

Afin de pouvoir commencer une réunion à l’heure, il faut éduquer les participants pour leur faire comprendre que vos réunions commencent toujours à l’heure.
Lors de la première réunion, même s’il y a des retardataires, il faut commencer la réunion. Lorsque ces derniers arriveront, vous leur ferez un résumé bref de ce qui c’est dit auparavant ou éventuelle

réveil_heure

ment redémarrer la réunion.

On ne pourra pas vous reprocher de commencer une réunion à l’heure, pour respecter le planning de chacun et de parcourir tous les sujets à aborder lors de cette réunion. Si le retardataire fait une remarque, vous pourrez expliquer que vous pensiez qu’il ne viendrai pas à la réunion.
Lors des réunions suivantes, il faut continuer à commencer à l’heure pour créer cette routine de réunions qui commencent à l’heure. Sinon, les retardataires habitué seront toujours en retard, et les collaborateurs ponctuels auront tendance à se présenter en retard se disant que de toute façon la réunion commencera en retard.
 
Une réunion se finit .. à l’heure !
Pour respecter l’agenda de tout le monde, il nécessaire qu’une réunion commence à l’heure, mais aussi quelle termine à l’heure, pour que les réunions suivantes ne soient pas pénalisées elles aussi.
C’est valable pour le contenu de la réunion mais également pour les réservations de salles, car rien de plus désagréable de se retrouver à la porte d’une réunion, car la précédente se prolonge.
Lorsque que l’on est l’organisateur de la réunion, il est important de maîtriser le temps sur les différents sujets de la réunion. En cas de contrainte d’un ou plusieurs participants, il faudra gérer la priorité des sujets à traiter pour être le plus efficient possible.
Afin de ne pas être pris au dépourvu, lorsque que vous avez des participants que vous savez qu’ils ont un emploi du temps chargé de demander s’ils ont des contraintes de temps. Cela vous permettra de changer l’ordre du jour de la réunion, pour traiter les différents points selon leur priorité.
Et si vous êtes participant seulement ?
Lorsque vous êtes participant à une réunion, il est important que vous soyez à l’heure, afin de ne pas pénaliser le planning de la réunion et le travail de l’organisateur. Au cas ou la réunion ne commence pas à l’heure, trouvez vous une activité à réaliser avant le début de la réunion. N’hésitez pas à prévenir de votre retard afin que l’on ne vous attende pas inutilement pour commencer une réunion.